Vous êtes ici

Agrofourniture

Le 10 décembre 2013, l’AFJA (l’association française des journalistes agricoles) et le SYRPA (association qui rassemble les professionnels de la communication en agriculture au sens large) ont présenté, dans le cadre du forum agrofourniture, le bilan des agrofournitures  de la campagne écoulée.

Présentation du secteur de la semence par Joël Meunier, UFS :

Le secteur des semences françaises représente un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros sur la campagne 2012/2013. La filière contribue pour 17% au solde de la balance commerciale du commerce extérieur français (840 millions d’euros).

Les ventes de semences se répartissent comme suit :

  • 39% pour le maïs et le shorgo
  •  22% pour les potagères et florales
  • 12%  pour les céréales et protéagineux
  • 13% pour les oléagineux
  • 7% pour les betteraves
  • 4% pour les fourragères
  • 3% autres

La France est le deuxième pays exportateur mondial. Les forces du secteur reposent principalement dans l’organisation de la filière, le savoir-faire agronomique, la R & D et une production fiable et sécurisée. Ses faiblesses : les ressources humaines difficiles à trouver dans le secteur, l’innovation et la règlementation.

Présentation du secteur des engrais par Christophe Beaunoir,, Boréalis chimie:

Le secteur de la fertilisation représente 11.1 millions de tonnes utilisées en France.

La concurrence mondiale est forte.

Présentation du secteur des phytosanitaires par Ronan Le Goff,

20 à 40 % des cultures dans le monde sont perdues à cause des maladies.

Le marché mondial des produits phytopharmaceutiques représente 49 milliards de dollars et l’Europe représente 26 % du marché global.

En terme de R & D, une molécule nouvelle arrive sur le marché tous les 10 ans.

En France, le secteur représente 15 milliards d’exportation. Le marché est freiné par des retards dans les homologations des produits.

Les produits de bio-contrôles sont en croissance de 12 % par an au niveau mondial, ce qui représente une croissance 4 fois plus importante que pour les produits phytosanitaires.

Présentation du secteur du machinisme par Stéphane Billerot,  SULKY Burel, Axema :

Le marché des agroéquipements mondial  se réparti comme suit :

  • 34 % en Europe
  • 31% en Amérique
  • 34 % en Asie
  • 1% en Afrique.

La France représente 4 % de la production mondiale et 12 % de la production européenne.

Cette dernière est en croissance de 9 % depuis 2007.

Le marché français en 2012 s’élevait à 5.4 milliards d’euros, 5.6 pour 2013 et devrait représenter 5.4 milliards en 2014.

La France exporte 70 % de sa production, principalement en Europe.

Présentation du secteur de l’Alimentation animale par Philippe Eric, Sofiprotéol

La production mondiale d’alimentation animale s’élève à 954 millions de tonnes, 152 millions pour l’Europe et 21 millions pour la France.

Les principaux marchés mondiaux d’alimentation animale sont : la volaille (44 %), le porc (23%) et les ruminants (26%).

Le 22 novembre 2012, l’AFJA (l’association française des journalistes agricoles) et le SYRPA (association qui rassemble les professionnels de la communication en agriculture au sens large) ont présenté, dans le cadre du forum agrofourniture, le bilan des agrofournitures  de la campagne écoulée.

 

Campagne 2011-2012

Présentation du secteur de la semence par Joël Bosson, UFS :

Le secteur des semences françaises est en croissance globale, avec une forte hausse de l’activité maïs. La campagne a été marquée par la sécheresse de l’été 2012, le gel de l’hiver 2011-2012 qui à susciter un grand intérêt pour les cultures de printemps et un excès de précipitation à l’ouest.

Les trois principales ventes de semences concernent :

  • Le maïs et Sorgho,
  • Les potagères et florales,
  • Les céréales et protéagineux.

La France exporte un peu partout, notamment du maïs  en Allemagne, des semences potagères et florales aux Pays bas, Italie et Espagne. Les semences oléagineuse sont principalement produites par la France te l’Allemagne et exportés en Roumanie / Bulgarie.

Les semenciers « phyto » sont les premiers opérateurs mondiaux (Monsanto, Dupont et Syngenta)

Présentation du secteur des engrais par Gilles Poidevin, UNIFA :

Résultats de la campagne : -13% en engrais mais +8.4% en amendements minéraux basiques.

Il n’y a pas d’exportation dans le secteur des engrais. L’engagement dans le cadre du Grenelle de l’environnement se traduit par une fertilisation raisonnée. En 2012, la production de céréales a augmenté de 30% avec 20% d’azote utilisé en moins.

Le phosphore est de mieux en mieux recyclé dans les entreprises, 2/3 du phosphore organique est recyclé.

Présentation du secteur des phytosanitaires par Jean-Charles Bocquet, UIPP

Les problèmes climatiques se sont fait ressentir sur la campagne.

Dans le cade d’Ecophyto, 2 900 Bulletins de Santé Végétale (BSV) ont été envoyés. 72% des détenteurs d’un certificat individuel s’appuient sur le BSV pour prendre les décisions d’intervention ou non.

60 000 certificats individuels ont été délivrés au premier semestre 2012, et 200 000 depuis sa mise en place. Le plan écophyto permet de « raisonner » l’utilisation, ce qui est selon M. Bocquet une grande réussite.

La France est le premier pays européen producteur et exportateurs de Produits phytos.

Le marché est en croissance de 5%. Les ventes de fongicides restent stables, +6% en herbicide et + 21% en traitement de semences.

Présentation du secteur du machinisme par Alain Savary, Axema :

Le chiffre d’affaire mondiale est en croissance régulière. Le marché européen croit également mais moins que le marché mondial. La chine à une croissance deux fois plus importante que l’évolution mondiale. Les pays comme le Japon, l’Europe de l’est, la Turquie, l’Inde et l’Amérique latine ont une croissance stable mais faible. L’UE et l’Amérique du Nord ont une croissance forte et stable.

Présentation du secteur de l’Alimentation animale par Stéphane Radet (SNIA) et Hélène Guido-Halphen (Invivo) :

182 usines certifié OQUALIM sur la base des bonne pratiques de la nutrition animale.

Aliments composés :

  • Une démarche qui a débutée en 2008, 11 Organismes Certificateurs (OC).
  • 160 sites de production certifiés, soit 80% de la production

Prémélanges :

  • Une démarche qui a débutée en novembre 2011, 3 OC
  • 9 sites certifiés soit 50 % de la production

Aliments minéraux :

  • Une démarche qui a débutée en janvier 2011, 3 OC
  • 15 sites certifiés soit 65% de la production

 

Could not connect: